Sodome et Gomorrhe : notre analyse

Sodome et Gomorrhe restent dans la mémoire collective comme deux villes détruites par Dieu dans sa colère à cause de leurs péchés. Au-delà de l’aspect religieux, le nom de la ville de Sodome reste attaché à une pratique sexuelle encore plus ou moins tabou et interdite dans certains pays : la sodomie. Que faut-il savoir sur la ville de Sodome et existe-t-il réellement un lien entre la sodomie et la ville détruite il y a quatre mille ans ?

Livre sodome et gomorrhe

Ce qu’en dit la Bible

Genèse 19 : 1-29. Dans ce passage de la Bible, Loth, le neveu du patriarche Abraham reçut chez lui deux anges envoyés de Dieu. Ceux-ci sont venus pour lui annoncer la nouvelle de la destruction de la ville de Sodome où il habite avec sa famille. La cause de cette colère de Dieu et cette destruction programmée ? Les habitants de la ville de Sodome brillaient par leur manque d’hospitalité et leur égoïsme. Et justement, une fois les anges de Dieu reçus chez Loth, les habitants de la ville se pressent à la porte de sa maison pour lui demander : « Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions ». Loth leur proposa en échange ses deux filles ; mais les habitants de Sodome refusèrent. Par la suite, tard dans la nuit Loth pu s’enduire avec sa famille et la ville fût détruire par Dieu avec tous ses habitants.

Quel rapport avec la sodomie ?


La polémique née il y a plusieurs centaines d’années sur cette question vient essentiellement de l’interprétation faite de cette phrase des habitants de Sodome : « Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions ». En effet, les sodomites, comme on les appelait, étaient bien connus pour leurs transgressions de la loi divine et leurs déviances sexuelles. Plusieurs religions, notamment la religion chrétienne interprète donc cette phrase comme un désir des sodomites de violer les deux hommes, les anges de Dieu. D’où le rapprochement entre Sodome, sodomite et sodomie. Cette dernière voulant désormais signifier avoir une relation contre nature avec un homme.

Le péché de Sodome : la sodomie ?

Aux premiers siècles, l’interprétation des textes était moins passionnée et subjective. En effet, dans la tradition juive, le véritable péché des sodomites était leur manque d’hospitalité qui, faut-il le rappeler, à cette époque était une notion capitale et divine. Les peuples qui se réclamaient de Dieu étaient hospitaliers, ce qui n’était pas le cas de Sodome. Ainsi, le terme sodomie, au cours des siècles prit différents sens : manque d’hospitalité, acte contre nature, acte contre les prescriptions divines, viol, acte sexuel homosexuel masculin. En allemand, le terme désigne les rapports sexuels avec les animaux « contre nature » donc.
On se rend compte aisément que la sodomie a conservé l’interprétation chrétienne qui en a été faite et qui inspire tous les traités de droit criminel qui condamne la sodomie et l’homosexualité.

Autres articles pour aller plus loin sur la sodomie :


Email * :
* champ obligatoire.




Vos données resteront confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
Ce contenu a été publié dans Les plus grands philosophes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.